Fret aérien et courrier depuis la Chine

Fret aérien et courrier depuis la Chine

Environ 30% des questions que les gens se posent Ă  propos de l'importation de Chine, concernent le courrier et le fret aĂ©rien, DocShipper dĂ©cide donc, aujourd’hui de vous rĂ©pondre.

Nous avons fait pas mal d’articles liĂ©s au transport maritime depuis la Chine mais nous n'avons pas encore abordĂ© l'envoi de marchandises par avion. Pour compenser tout ce retard, nous allons essayer d'en faire un article charnu et de plonger profondĂ©ment dans ce sujet.

Le courrier et le fret aérien sont deux modes populaires d'importation de marchandises en provenance de Chine. Les nouveaux importateurs ne comprennent souvent pas la différence entre les « courriers » et le « fret aérien », donc cet article explique les différences et examine à quel moment il est judicieux d'envoyer vos marchandises par avion plutÎt que par mer, par quel canal aérien, problÚmes clés à éviter lors de l'expédition de fret par avion et certaines stratégies pour réduire les coûts lors de l'utilisation du courrier ou du fret aérien.

Lire la suite

Acheter et Expédier depuis la Chine

Acheter et Expédier depuis la Chine [Le Guide Complet]

Lire la suite

Commerce International Janvier 2021 News[Approvisionnement-Logistique-Conformité]

Commerce International Janvier 2021 News [Approvisionnement – Logistique – ConformitĂ©]

4 Janvier 2021

Accord sur le Brexit : ProblÚmes de fret à court terme attendus

L’accord pour la sortie officielle du Royaume-Uni de l’Union EuropĂ©enne est entrĂ© en vigueur vendredi 01 Janvier 2021.  Bien que cet accord entre les parties ne contienne pas de nouveaux tarifs ou de contingents, cette officialisation laisse peu de temps aux chaĂźnes d’approvisionnement pour s’adapter.

Plusieurs entreprises europĂ©ennes ont demandĂ© un dĂ©lai de grĂące pour des exigences administratives, le Royaume-Uni a proposĂ© un dĂ©lai de six mois pour les nouvelles exigences douaniĂšres, mais, ce n’est pas forcĂ©ment le cas pour l’UE.

La principale raison des nouveaux dĂ©lais de traitement prolongĂ© aux postes frontaliers est la vĂ©rification des documents et des dĂ©clarations supplĂ©mentaires. Ces retards Ă  la frontiĂšre affecteront en particulier les chaĂźnes d’approvisionnement. L’accord du Brexit n’inclut pas la reconnaissance mutuelle, c’est-Ă -dire que les procĂ©dures douaniĂšres seront obligatoirement effectuĂ©es par les deux parties.

De Matt LEONARD

Supply Chain Dive

6 Janvier 2021

Amazon achÚte 11 avions pour augmenter la capacité de fret aérien

Amazon investie dans 11 nouveaux Boeing 767-300 qui seront ajoutĂ©s Ă  son rĂ©seau aĂ©rien au cours des deux prochaines annĂ©es. Quatre d’entre eux entreront en service cette annĂ©e, aprĂšs avoir Ă©tĂ© convertis des opĂ©rations passagĂšres en opĂ©rations de fret. Par la suite, les sept autres avions entreront en service en 2022.

Auparavant, l’expansion du fret aĂ©rien d’Amazon se faisait grĂące Ă  la capacitĂ© de location et des vols passagers (ce qui reprĂ©sente environ la moitiĂ© de la capacitĂ© de fret aĂ©rien).  Pendant la pandĂ©mie, il y a eu une forte baisse des vols de passagers, cependant, la demande en ligne a battu des records au cours de l’annĂ©e 2020. L’entreprise a donc pris la dĂ©cision d’acquĂ©rir ces 11 appareils. GrĂące au mĂ©lange d’aĂ©ronefs louĂ©s et possĂ©dĂ©s dans la flotte, Amazon pourra suivre le rythme de la rĂ©alisation des promesses Ă  ses clients.

De Matt LEONARD

Supply Chain Dive

11 Janvier 2021

Les tarifs du fret aérien commencent 2021 en baisse aprÚs un sommet médiocre

Le volume de fret aérien a chuté de 5% en glissement annuel dans un premier temps en Décembre 2020, mais la demande a vu son premier signe de croissance sur un an en chiffres hebdomadaires. Par la suite, le fret a augmenté, entre le 21 Décembre et le 3 Janvier de 8%.

Les tarifs aĂ©riens Ă©taient stables ou ont augmentĂ© en dĂ©cembre, par rapport Ă  Novembre. L'industrie du fret aĂ©rien espĂ©rĂ©e qu'une forte saison de pointe allait se produire, mais malheureusement, le volume modeste Ă  la fin de l’annĂ©e 2020 montre que ça ne s'est pas concrĂ©tisĂ©e.

Le nombre de cas de COVID-19 a augmenté mondialement ces derniÚres semaines, ce qui a entraßné de nouvelles mesures de verrouillage dans chaque pays. Ces mesures préventives ont notamment tendance à affecter le secteur des services en majorité. Les compagnies aériennes ont du mal à suivre la hausse saisonniÚre en raison de problÚmes opérationnels tels que plusieurs vols annulés, ce qui signifie que le manque de capacité reste le principal obstacle à la croissance du fret aérien. En revanche, l'impact de l'expédition de vaccins COVID-19 a jusqu'à présent été limité.

De Matt LEONARD

Supply Chain Dive 

14 Janvier 2021

Les embouteillages pourraient engorger les ports californiens en février, prévient Hapag-Lloyd

L’annĂ©e 2021 commence par l’obligation d’affronter les installations portuaires qui font toujours face aux mĂȘmes volumes d'importation accrus qui ont mis Ă  rude Ă©preuve les opĂ©rations au second semestre 2020. Hapag-Lloyd estime Ă  ce que la congestion actuelle des installations portuaires de la CĂŽte Ouest des États Unis se poursuive au moins jusqu'en FĂ©vrier.

Selon les prévisions du port de Los Angeles, les niveaux de volume élevés devraient se poursuivre avec une augmentation de plus de 80% entre le 17 Janvier et le 23 Janvier, et prÚs de 148% entre le 24 Janvier et le 31 Janvier.

Hapag-Lloyd prĂ©cise que les installations portuaires ont Ă©tĂ© ralenties en partie par l'impact du COVID-19 sur la disponibilitĂ© de la main-d'Ɠuvre. Ce manque de main-d'Ɠuvre affecte directement le temps de traitement des camionneurs Ă  tous les terminaux et les transferts entre terminaux, ce qui gĂ©nĂšre des retards dans les opĂ©rations des navires.

Alors que les conteneurs continuent d’ĂȘtre importĂ© et exportĂ© dĂ» le pays, certains transporteurs estiment Ă  ce que la congestion se poursuive largement au-delĂ  de FĂ©vrier contrairement Ă  Hapag-Lloyd.

De Matt LEONARD

Supply Chain Dive

Les détaillants en ligne paient presque le double en coûts logistiques

L’annĂ©e 2020, pour l’e-commerce, a Ă©tĂ© consacrĂ©e principalement Ă  l'expansion des capacitĂ©s de traitement en ligne, mais les leaders de la chaĂźne d'approvisionnement au dĂ©tail recherchent dĂ©sormais des opportunitĂ©s pour contrĂŽler, contenir et notamment rĂ©duire leurs coĂ»ts de derniers kilomĂštres associĂ©s. Il est important de savoir que les e-commerçants au dĂ©tail qui rĂ©alisent plus de 50% des revenus du canal en ligne ont des coĂ»ts logistiques qui reprĂ©sentent presque le double par rapport aux commençants axĂ©s sur les magasins.

Afin de lutter contre ce problĂšme Amazon a eu l’idĂ©e de se concentrer sur l’emballage et la conception des produits avec le lancement de « Frustration-Free Packaging ». Ce type d’emballage est dĂ©fini comme un emballage fait de matĂ©riaux 100% recyclables, facile Ă  ouvrir et conçu pour expĂ©dier les produits dans leur emballage d'origine, ce qui Ă©limine le besoin d'une boĂźte d'expĂ©dition supplĂ©mentaire. Depuis son lancement, beaucoup de dĂ©taillants ont appliquĂ© la mĂ©thode afin de rĂ©duire leurs coĂ»ts mais Ă©galement mieux se positionner face aux vendeurs en magasins, qui sont eux, dans l’obligation d’avoir des emballages conçus pour se dĂ©marquer dans une vitrine, souvent surdimensionnĂ© et coĂ»teuse.

De Andrew COX

FreightWaves

15 Janvier 2021

Le fret maritime reste chaud – Naviguer B2B

La crise maritime se poursuit et s’empire avec une pandĂ©mie qui domine les dĂ©penses puisque le secteur des services continue de baisser en flĂšche face Ă  la hausse des cas de COVID-19.

Alors que le Nouvel An Chinois approche dans quelques semaines, les opĂ©rations de fret maritime restent faibles dus au nombre trĂšs rĂ©duit de la main-d’Ɠuvre suite Ă  la situation actuelle. Le marchĂ© actuel du fret maritime continue d'ĂȘtre alimentĂ© par du carburant pour fusĂ©e et les ports n'ont plus le marchĂ© typique du chargement Ă  terme, chaque jour est chargĂ© en avant.

De Kaylee NIX

Freight Waves

22 Janvier 2021

Les tarifs maritimes augmentent en Janvier aprÚs une année record pour les ports

Les tarifs sur les voies maritimes ont augmenté au cours du mois de Janvier 2021. Les tarifs de Chine / Asie de l'Est jusqu'à la CÎte Ouest de l'Amérique du Nord ont presque triplé (en hausse de 181%) mais il est resté assez stable en de Janvier. Cependant, les tarifs de la Chine / Asie de l'Est vers l'Europe du Nord sont en augmentation constante depuis le mois de Novembre et sont en hausse de 32% depuis le 1er Janvier 2021.

Avec l'augmentation constante des tarifs des conteneurs depuis le dernier semestre de 2020 jusqu'en 2021, on peut dĂ©duire Ă  quel point la demande de transport maritime est Ă©crasante Ă  un moment oĂč la capacitĂ© des transporteurs est presque maximale. La demande est si Ă©levĂ©e que les transporteurs sont complets jusqu'Ă  un mois, ce qui signifie qu’actuellement les transporteurs ont le pouvoir de tarification mais devraient envisager de rĂ©server leurs chargements pour le printemps dĂšs maintenant, afin d'Ă©viter des problĂšmes plus tard dans l'annĂ©e. Avec pratiquement toute la capacitĂ© disponible dĂ©jĂ  en marche, les observateurs du secteur conviennent que la situation ne s'amĂ©liorera pas tant que la demande ne diminuera pas, ce qui pourra se produire seulement une fois la pandĂ©mie officiellement maĂźtrisĂ©e.

Hapag-Lloyd s'attend Ă  ce que la congestion causĂ©e par le volume trop Ă©levĂ© des ports californiens se poursuive jusqu'en FĂ©vrier mais d’autres transporteurs qu'elle devrait se poursuivre jusqu'au moins en Mars.

De Matt LEONARD

Supply Chain Dive

Conseil DocShipper : Nous vous aidons sur l'ensemble de la procédure d'approvisionnement alors n'hésitez pas à nous contacter si vous avez la moindre question !

  • Vous avez du mal Ă  trouver le produit ? ApprĂ©ciez nos services de sourcing, nous trouvons directement le fournisseurs adĂ©quates pour vous !
  • Vous n'avez pas confiance en votre fournisseur ? Faites appel Ă  nos services d'audit d'entreprise pour vĂ©rifier que ce n'est pas une arnaque !
  • Vous souhaitez contrĂŽler la production ? Demandez Ă  nos experts de faire un contrĂŽle qualitĂ© des produits
  • Vous n'ĂȘtes pas sur que vos produits soient aux normes ? Contactez notre dĂ©partement pour une vĂ©rification des certificats et des normes
  • Vous avez besoin d'aide sur la partie logistique ? Notre dĂ©partement de fret international vous accompagne jusqu'Ă  la livraison dans votre entrepĂŽt
  • Vous ne savez pas comment gĂ©rer la distribution de vos produits ? Faites appel Ă  nos services 3PL (gestion de stock, prĂ©paration de commandes et livraison B2C)

DocShipper Sourcing | Approvisionnement - ContrÎle qualité - Logistique

Alibaba, Dhgate, made-in-china... Beaucoup connaissent des sites internet pour s'approvisionner en Asie mais combien tombe sur une arnaque ?! Il est trÚs risqué de payer un fournisseur Asiatique à l'autre bout du monde en se basant uniquement sur des promesses ! DocShipper vous propose des services d'approvisionnement complet intégrant les besoins logistiques : achat, contrÎle qualité, personnalisation, obtention des license, transport...

La communication est importante, c'est pourquoi nous nous efforçons de discuter de la maniÚre la plus appropriée pour vous!

FCL VS LCL

FCL vs LCL : Comment choisir la meilleure expédition ?

FCL, « full container load » se traduisant par « chargement complet du conteneur » en français est un moyen d’expĂ©dition. En effet l'envoi consignĂ© occupe tout le conteneur sur un accord FCL et n'est pas partagĂ© avec d'autres destinataires. LCL, « less than a container load » se traduisant par « charges infĂ©rieures Ă  une charge de conteneur » ou moins que la charge du conteneur, dispose de plusieurs envois partageant un espace dans le mĂȘme conteneur. Avec FCL, l'acheteur paie le coĂ»t de tout l'espace du conteneur, tandis que LCL ne paie que pour la zone occupĂ©e par l'envoi dans un seul conteneur. Ces deux mĂ©thodes sont souvent confrontĂ©es. En effet, FCL et LCL ont tous deux des avantages et des inconvĂ©nients. FCL a donnĂ© naissance Ă  l'industrie LCL en raison de la demande d'expĂ©dier un plus petit volume de fret maritime, sans avoir Ă  payer pour l'espace complet du conteneur. Comprendre les diffĂ©rences entre les deux accords de fret maritime permettra Ă  l'acheteur de mieux connaĂźtre la meilleure mĂ©thode Ă  utiliser en fonction de la situation et du volume de l'envoi. Ce qui nous amĂšne Ă  nous demander comment choisir la meilleure expĂ©dition entre FCL et LCL en fonction de notre entreprise ?

Lire la suite

Quels produits importer de Chine

Quels produits importer de Chine ?

Remarque DocShipper : Il convient dĂšs lors de vous informer sur les produits Ă  importer depuis la Chine en abordant les tendances actuelles, dans un premier temps et vous informer sur les quatre principales raisons pour lesquelles vous pourriez ĂȘtre amenĂ©s Ă  ne pas trouver d’usines en Chine et palier Ă  cela.

Les produits Ă  importer de Chine

Nous verrons ici qu’il existe une variĂ©tĂ© de produits pouvant ĂȘtre importĂ©s de Chine que nous pouvant ainsi identifier des produits de catĂ©gorie bon marchĂ© trĂšs rentable. Il conviendra de vous en prĂ©senter quelques-uns afin d’illustrer le propos.

Une variĂ©tĂ© de produits pouvant ĂȘtre importĂ©s de Chine et des produits bon marchĂ©
Il convient ici de faire une distinction entre la variété de produits et les produits bon marché.

Une variété de produits

On peut catĂ©goriser les produits en fonction de leur bon marchĂ© en fonction de leur nouveautĂ© et de leur utilitĂ©. AprĂšs avoir effectuĂ© une Ă©tude de marchĂ©, vous recherchez un produit adaptĂ© pour lequel l’entreprise a Ă©tĂ© planifiĂ©e, et l’aspect le plus important est de trouver de bons fournisseurs.

covid-19-logistics-docshipper

Produits bon marché

L’importation de produits bon marchĂ© ou bon marchĂ© pourrait ĂȘtre envisageable pour les personnes qui lancent une nouvelle entreprise, car ces produits indiquent des marges bĂ©nĂ©ficiaires Ă©levĂ©es. Un petit investissement signifiera Ă©galement qu’il y aura un faible risque pour l’investisseur sur le produit qu’il souhaite importer.

DĂšs lors, nous voyons que plusieurs produits peuvent ĂȘtre importĂ©s de Chine non pas seulement des produits choisis en fonction de leur nouveautĂ© et leur utilitĂ© mais Ă©galement en fonction du type d’entreprises auxquelles s’adaptes les fournisseurs en leur permettant d’investir un moindre coĂ»t et d’importer des produits utiles. Par « bon marchĂ© » nous n’entendons pas forcement « produits de mauvaises qualitĂ© ». Il s’agit d’investir sur un marchĂ© sĂ»r, afin d’amoindrir le risque et importer un produit dit « utile ».

Nous venons de faire le point entre ces deux catĂ©gories et que nous savons que qu’il est une grande diversitĂ© de produits Ă  importer de Chine et qu’il existe des produits bon marchĂ©, il convient de vous illustrer le propos : voyons pour commencer l’exemple du stylo.

L’exemple du stylo

La Chine est l’un des principaux fabricants et exportateurs de stylos au monde. Il existe une grande variĂ©tĂ© de stylos disponibles pour l’importation ; il peut s’agir de stylos Ă  bille, de stylos Ă  plume, de stylos en plastique et Ă©galement de stylos en mĂ©tal. D’autres variĂ©tĂ©s incluent le stylo crĂ©atif et capacitif.

Les stylos personnalisĂ©s gagnent Ă©galement en popularitĂ© car la plupart des importateurs qui achĂštent des stylos promotionnels ont des exigences personnalisĂ©es. Le marchĂ© chinois des stylos Ă  Yiwu est un endroit oĂč trouver un fournisseur fiable. Yiwu est le plus grand marchĂ© de stylos et peut donc rĂ©pondre aux besoins d’achat notamment pour les entreprises souhaitant faire un investissement moindre et sĂ»r.

Il convient de voir maintenant l’exemple des accessoires pour tĂ©lĂ©phone mobile.

the channel to find your supplier

L’exemple des accessoires pour tĂ©lĂ©phone mobile

Il existe un certain nombre d’accessoires pour tĂ©lĂ©phones portables que les clients recherchent toujours, car la sortie consĂ©cutive de nouveaux tĂ©lĂ©phones et accessoires peut ĂȘtre vue sur le marchĂ©. Ceux-ci incluent le verre protecteur, le boĂźtier du tĂ©lĂ©phone portable, le support de tĂ©lĂ©phone de voiture, etc.

L’importation d’accessoires de tĂ©lĂ©phonie mobile peut Ă©galement ĂȘtre un choix sĂ»r car il n’y a pas beaucoup de risques concernant la qualitĂ© du produit. La Chine est devenue un endroit idĂ©al pour importer des accessoires de tĂ©lĂ©phonie mobile, un grand nombre de sociĂ©tĂ©s de tĂ©lĂ©phonie dans le monde fabriquent en Chine.

Cet exemple parfaitement une des variétés de produits à importer de Chine qui prendre en compte les tendances et les mises à jour incessante du marché et besoins du consommateur.

Il convient maintenant de voir un dernier exemple qui sont les fournitures pour animaux.

smartphones

L’exemple des fournitures pour animaux

Il existe une forte demande de fournitures pour animaux de compagnie dans le monde entier. Les fournitures pour animaux de compagnie chinois comprennent des canapĂ©s pour chats / chiens, des arbres Ă  chats, des textiles / chaussures pour animaux de compagnie, des cages pour animaux de compagnie, des brosses de toilettage pour animaux de compagnie, diffĂ©rents produits de nettoyage pour animaux de compagnie, une laisse pour chien, des jouets pour animaux de compagnie, du matĂ©riel d’alimentation pour animaux de compagnie et des accessoires de voyage pour animaux de compagnie.

Alors qu’un fournisseur peut produire des articles dans deux ou trois catĂ©gories au maximum, il existe maintenant de nombreux fabricants de produits pour animaux de compagnie qui proposent de fournir tous les types de produits pour animaux de compagnie. Parmi les fournitures pour animaux de compagnie, l’importateur devrait choisir le produit qu’il achĂštera probablement.

importer accessoires pour animaux chine

On assiste alors à un réel changement au sein du marché des fournitures pour animaux avec des fournisseurs qui se spécialisent dans la fabrication de plusieurs fournitures pour animaux et non plus une seule fourniture pour un fournisseur.

Remarque DocShipper : Nous venons de voir qu’il existe une variĂ©tĂ© de produits qui peuvent ĂȘtre importĂ© du marchĂ© chinois ainsi qu’un marchĂ© bon marchĂ© et sĂ»r. Il est de votre choix de faire appel Ă  l’un ou l’autre en prenant bien Ă©videment compte des illustrations des types de produits Ă  importer de Chine de DocShipper. Il convient maintenant de voir les quatre principales raisons pour lesquelles vous ne trouvez pas d’usines en Chine.

 

4 Raisons pour lesquelles vous ne trouvez pas d’usines en Chine

L’étude du marchĂ© et la dĂ©termination du produit faites, vous voulez trouver des usines et travailler directement avec elles ? De nombreux acheteurs qui importent les marchandises de Chine recherchent de vrais fournisseurs d'usine, pas un intermĂ©diaire ou une tierce personne, mais ce n'est pas une tĂąche facile.

Le sujet « Pourquoi ne trouvez-vous pas d'usines en Chine » a été abordé sur de nombreuses plates-formes telles que ; Facebook, LinkedIn, Twitter et les plateformes de trading, mais la réponse ne semble pas convenir parfaitement à la plupart des utilisateurs. Ainsi, DocShipper, en tant que société de logistique internationale, nous avons décidé d'écrire sur ce sujet et de vous éclairer sur « Pourquoi vous ne trouvez pas d'usines en Chine ».

Personne ne nie le fait que les « usines chinoises » sont difficiles Ă  trouver, et il y a de nombreuses raisons. Vous dĂ©couvrirez ici les quatre raisons principales pour lesquelles vous ne trouvez pas d’usines en Chine.

 

Des produits fabriqués par des petites usines

Le type de produits que vous importez est toujours important car vous ne pouvez pas trouver l'usine pour chaque produit. Par exemple, vous importez quelque chose d'unique, et vous voulez avoir un lien direct avec l'usine, alors ce sera une étape « difficile » pour vous.

Il vaut mieux s'en tenir à l'intermédiaire et essayer d'obtenir des informations sur l'usine. Si vous importez quelque chose de « grand public » comme un t-shirt, vous trouverez le nom de l'usine sur Alibaba ou Google. Mais, lorsqu'il s'agit de s'approvisionner en produits spéciaux tels que « Mug auto-agitant », la situation sera complÚtement différente.

En raison de la baisse de la demande, les usines Ă  grande et moyenne Ă©chelle ne produisent pas de « Mug auto-agitant », et les fabricants de cette tasse peuvent ĂȘtre de petites usines (employĂ©s de trente membres ou moins).

building-business-questions-docshipper-sourcing

C'est probablement la raison pour laquelle vous ne trouvez pas l'usine qui produit des « produits spéciaux ». Vous devez vous en tenir au fournisseur et poser des questions sur l'entreprise d'une toute nouvelle maniÚre.

Voyons maintenant la deuxiùme raison pour laquelle vous pourrez ne pas trouver d’usine en Chine.

La barriĂšre de la langue

Tous les importateurs étrangers, qu'ils parlent chinois ou non, ont tendance à trouver les fournisseurs sur des plateformes B2B comme Alibaba  ou des sources mondiales ou à rechercher le nom de l'entreprise sur Google.

Donc, si l'entreprise n'a personne qui connaĂźt l'anglais, il lui est impossible de publier ses produits sur des plateformes B2B oĂč vous devez saisir les descriptions de produits en anglais. Ainsi, la plupart des usines choisissent de lister leurs produits sur 1688.com . Pourtant, ils n'ont pas assez de temps pour gĂ©rer la boutique en ligne. Alors il n'y a aucun moyen pour l'importateur Ă©tranger de les trouver.

costumer-protection-satisfaction

Il est trÚs courant en Chine que le « personnel des petites usines » ne parle pas anglais parce que la plupart des employés travaillent pour le produit et la production et ne traitent qu'avec les entreprises nationales. Selon leur perception, il est coûteux et difficile de constituer une équipe de vente anglaise.

Par exemple, vous devez payer annuellement environ 4000 $ par an pour publier votre contenu sur des plateformes B2B comme Alibaba. De plus, si vous souhaitez embaucher un « employé anglophone », vous devrez lui attribuer un minimum de «7 000 $» par an. C'est donc la raison pour laquelle les petites usines évitent d'aller sur des sites Web anglais.

Ce qui nous amĂšne Ă  la troisiĂšme raison pour laquelle vous ne trouvez pas d’usine en Chine qui est l’incomprĂ©hension du marketing digital des usines.

La place du marketing digital

MĂȘme s'il y a beaucoup d'usines sur Alibaba et d'autres plates-formes, cela ne signifie pas que leurs produits seront recherchĂ©s par des importateurs Ă©trangers. Parce que vous avez besoin de beaucoup de compĂ©tences et d'efforts pour classer vos « produits » afin d'obtenir des ventes et des messages d'importateurs Ă©trangers. Avoir un peu de connaissance sur « PPC et Google Adwords » est toujours un plus pour les usines.

digital marketing

HonnĂȘtement, il est encore plus difficile de classer vos produits sur Google par rapport Ă  Alibaba car des millions de produits sont dĂ©jĂ  publiĂ©s. Les usines doivent avoir leur propre site Web en anglais, leur propre Ă©quipe SEO (Search Engine Optimization) et SEM (Search Engine Marketing) pour augmenter les chances d'ĂȘtre classĂ© et d'augmenter les ventes.

C'est la raison pour laquelle la plupart des entreprises ne sont toujours pas « trouvables » par la plupart des importateurs Ă©trangers, mĂȘme aprĂšs avoir affichĂ© leurs produits sur diffĂ©rentes plateformes B2B.

Maintenant la place du marketing digital abordĂ©e, il nous faut voir la quatriĂšme grande raison pour laquelle vous ne trouvez pas d’usine en Chine.

Les usines cachent intentionnellement leurs informations

C'est une vérité universelle que « les usines chinoises produisent tous les types de produits copiés » et les exportent dans tous les coins du monde. S'il y a un produit « chaud » sur le marché, par exemple, « brosse à dent électrique », ils commenceront à le copier et à le vendre aux « prix les plus bas possibles ».

C'est pourquoi de nombreuses entreprises cachent leur identité afin de « s'éviter » des grÚves pour droits d'auteur. Les acheteurs doivent acheter le produit auprÚs des sociétés commerciales, plutÎt que dans les vraies usines.

chatbot-friendly

Tout ceci constitue les raisons principales pour lesquelles nous ne trouvez pas d’usine en Chine. En effet ces raisons sont tout de mĂȘme Ă©vitables et vous pouvez bien Ă©videment prĂ©tendre Ă  l’import de produits chinois. Il s’agit de s’organiser lors de la recherche d’usines chinoises et savoir comment chercher. Pour la derniĂšre raison malheureusement nous ne pouvons y pallier puisqu’elle dĂ©pend uniquement des usines chinoises.

Conseil DocShipper : Nous vous conseillons, si vous un particulier ou une Start-up de faire appel Ă  un service de logistique complet et de qualitĂ© tel que DocShipper afin de bĂ©nĂ©ficier d’un service de sourcing, de shipping ainsi que de 3PL.

Conclusion

AprĂšs avoir vu les diffĂ©rents Ă  importer de Chine notamment avec une variĂ©tĂ© de produits et des produits bon marchĂ© qui ont Ă©tĂ© illustrĂ©s grave aux exemples du stylo, des accessoires pour les tĂ©lĂ©phone mobile et l’exemple des fournitures pour animaux nous avons mis l’accent sur les quatre raisons pour lesquelles vous ne trouvez pas d’usines en Chine. GrĂąces Ă  cela, nous avons mis en lumiĂšre le fait qu’il est aujourd’hui possible d’importer depuis la Chine, en France, tout en garantissant un bon investissement qui serait moindre et en voyant les points de douleur pouvant ĂȘtre rencontrĂ© lors de la recherche d’usines chinoises. Vous ĂȘtes dĂšs lors prĂȘts Ă  apprĂ©hender un marchĂ© qui vous semblait, inconnu, et qui est le marchĂ© chinois, un marchĂ© vaste, sur lequel vous pouvez ĂȘtre accompagnĂ© notamment par DocShipper.

Conseil DocShipper : Nous vous aidons sur l'ensemble de la procédure d'approvisionnement alors n'hésitez pas à nous contacter si vous avez la moindre question !

  • Vous avez du mal Ă  trouver le produit ? ApprĂ©ciez nos services de sourcing, nous trouvons directement le fournisseurs adĂ©quates pour vous !
  • Vous n'avez pas confiance en votre fournisseur ? Faites appel Ă  nos services d'audit d'entreprise pour vĂ©rifier que ce n'est pas une arnaque !
  • Vous souhaitez contrĂŽler la production ? Demandez Ă  nos experts de faire un contrĂŽle qualitĂ© des produits
  • Vous n'ĂȘtes pas sur que vos produits soient aux normes ? Contactez notre dĂ©partement pour une vĂ©rification des certificats et des normes
  • Vous avez besoin d'aide sur la partie logistique ? Notre dĂ©partement de fret international vous accompagne jusqu'Ă  la livraison dans votre entrepĂŽt
  • Vous ne savez pas comment gĂ©rer la distribution de vos produits ? Faites appel Ă  nos services 3PL (gestion de stock, prĂ©paration de commandes et livraison B2C)

DocShipper Sourcing | Approvisionnement - ContrÎle qualité - Logistique

Alibaba, Dhgate, made-in-china... Beaucoup connaissent des sites internet pour s'approvisionner en Asie mais combien tombe sur une arnaque ?! Il est trÚs risqué de payer un fournisseur Asiatique à l'autre bout du monde en se basant uniquement sur des promesses ! DocShipper vous propose des services d'approvisionnement complet intégrant les besoins logistiques : achat, contrÎle qualité, personnalisation, obtention des license, transport...

La communication est importante, c'est pourquoi nous nous efforçons de discuter de la maniÚre la plus appropriée pour vous!

importer produits chinois aux USA

Taxe sur les produits Chinois aux États-Unis💰 [GUIDE COMPLET]

Info DocShipper : Intéressé par nos services ? Besoin de renseignements personnalisés ? Nos experts vous répondent sous 24H

Les tensions commerciales entre la Chine et les États-Unis se sont intensifiĂ©es depuis que Trump a augmentĂ© les droits de douane sur 200 milliards de dollars d’importations venant de Chine et il a menacĂ© d’en imposer Ă©galement sur 300 autres milliards de dollars. Des millions de personnes et d’entreprises ayant des business dans l’import/export ont Ă©tĂ© impactĂ©s par l’augmentation des droits d’importation.

Quel peut ĂȘtre l’impact rĂ©el sur votre secteur d’activité ? Vos produits seront-ils touchĂ©s par les 25% supplĂ©mentaires de droits de douane ? Quel est le taux des droits de douane ? Combien paierez-vous ? Pourrez-vous toujours vous permettre d’importer vos produits en provenance de la Chine aux États-Unis ? Vous avez surement beaucoup d’autres questions qui vous prĂ©occupent.

AprĂšs avoir lu cet article, vous serez alors en mesure d’estimer l’impact en chiffres, vous saurez quelles taxes d’importation vous devez payer, et surtout comment calculer vous-mĂȘme afin de pouvoir dĂ©cider ensuite si vous devez continuer Ă  vous approvisionner en Chine ou acheter localement ou bien mĂȘme ailleurs.

D’aprĂšs notre expĂ©rience, pour les petites et moyennes entreprises, si vous n’achetez pas des conteneurs de marchandises en une seule fois, l’impact de l’augmentation des tarifs ne sera pas si important que vous pouviez le penser.

Maintenant plongeons nous dans cet article pour vĂ©rifier ce qu’il en est.

  • Quelle taxe d’importation devez-vous payer entre la Chine et les États-Unis ?
  • Quel montant de droits de douanes Ă  payer ?
  • Comment calculer les taxes d’importation ? Guide Ă©tape
  • Comment payer la taxe sur les importations ? Quand la caution douaniĂšre est-elle nĂ©cessaire ?

Quelles taxes d’import avez-vous besoin de payer pour vos imports entre la Chine et les États-Unis ?

En rĂšgle gĂ©nĂ©rale, chaque marchandise qui arrive aux États-Unis d’une valeur supĂ©rieure ou Ă©gale Ă  800 $ est soumise Ă  des droits d’importations ou des droits de douanes imposĂ©s.

Les droits d’importation constituent la majeure partie des taxes d’importation qu’un importateur doit payer aux douanes amĂ©ricaines. Les taux de droits de douanes sont spĂ©cifiques, sur une base « ad valorem » de la valeur des marchandises, et en fonction du code H.S du produit et du pays d’origine.

Il existe d’autres taxes d’importation supplĂ©mentaires mais relativement faibles, tels que la Federal Excise Tax. Pour des articles comme l’alcool, le tabac, ect., ce sont les Merchandising Processing Fee (MPF) et les Harbor Maintenance Fee (HMF).

Toutes les importations, tant pour l’entrĂ©e informelle qu’officielle, sont soumises Ă  des frais de traitement du marchandisage, basĂ©s sur un droit ad valorem de 0,34 % de la valeur des marchandises.

La fourchette fixe de prix allant de 26,22 $ à 508,70 $, ce qui indique les frais maximums et minimums à payer. Si les marchandises sont expédiées par la mer, vous devrez également payer des frais HMF, soit des frais ad valorem de 0,125 % de la valeur de votre marchandise.

Les HMF ne sont pas taxés par la voie aérienne.

Quels sont les droits de douane que vous devrez payer ? Vos produits sont-ils inclus dans la liste tarifaire de 25% ?

A ce jour, les listes de produits imposant un tarif supplĂ©mentaire de 25% sur les marchandises chinoises importĂ©es, dans le cadre de la guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine, ont connus 3 Ă©tapes diffĂ©rentes. Les deux premiĂšres listes sur les importations chinoises, d’une valeur commerciale annuelle combinĂ© de 50 milliards de dollars, ciblent principalement des produits Ă  l’initiative Made in China 2025.

Des produits comme des piÚces technologiques, ou de l'électronique et les machines utilisées pour traiter les textiles, les aliments, etc. seront touchés de 25 % de droits de douane. L'importateur pourra alors rechercher le numéro HTS 9903.88.01 ou 9903.88.02 pour le numéro spécial Chine.

La 3Ăšme liste d’un montant Ă©quivalent Ă  200 milliards de dollars de marchandises chinoises, compte des catĂ©gories comme des produits de consommation, des produits chimiques les matĂ©riaux de construction, les textiles, les produits alimentaires et agricoles, les outils, les Ă©quipements Ă©lectroniques mais aussi les piĂšces de vĂ©hicules/automobiles, etc. Vous pouvez trouver cette liste ici. L'importateur peut rechercher le HTS 9903.88.03 ou 9903.88.04 pour le numĂ©ro tarifaire spĂ©cial pour les produits Chinois.

taxe importations

Quant Ă  la quatriĂšme liste de 300 milliards de dollars d'importations chinoises, elle est soumise Ă  des droits supplĂ©mentaires qui comprennent toutes les autres importations des États-Unis vers la Chine, y compris ces catĂ©gories :

  • Produits agricoles/alimentaires, y compris la viande, produits laitiers, fruits et lĂ©gumes ainsi que l'alcool
  • Produits chimiques industriels, minĂ©raux et matiĂšres premiĂšres
  • Les animaux vivants, dont le bĂ©tail, les insectes et les oiseaux
  • Les produits en acier et en aluminium sont exclus des droits de la liste 1 mais sont tout de mĂȘme assujettis Ă  des droits supplĂ©mentaires en vertu de l'article 232
  • Autres mĂ©taux
  • Textiles et vĂȘtements, y compris les chaussures
  • Articles mĂ©nagers
  • Bijoux et mĂ©taux prĂ©cieux
  • Ordinateurs, tĂ©lĂ©visions et autres appareils Ă©lectroniques
  • VĂ©hicules, y compris les motos, les bateaux
  • Plusieurs catĂ©gories de ferraille et de dĂ©chets
  • Armes Ă  feu, munitions
  • Équipement de loisirs
  • Articles d'hygiĂšne/toilettes
  • Livres et des Ɠuvres d'art.

Vous pouvez trouver cette liste ici. L'importateur peut rechercher le HTS 9903.88.03 ou 9903.88.04 pour le numéro tarifaire spécial pour les produits Chinois.

Source: Office du registre fédéral. Vous trouverez les produits proposés.

Pour savoir si votre produit est touché ou non par un autre taux tarifaire de 25%, référez-vous au guide suivant afin trouver le taux de mise à jour le plus élevé.

3) Comment calculer la taxe d'importation ? Un guide Ă©tape par Ă©tape

Étape 1 : ConnaĂźtre le code H.S. et savoir le vĂ©rifier

Avant de vĂ©rifier les taux, vous devez connaĂźtre le code H.S. et le HTS (Harmonized Tariff Schedule), ils dĂ©terminent essentiellement le taux tarifaire applicable Ă  toutes les marchandises importĂ©es aux États-Unis. Le HTS prĂ©cise le taux de droit pour pour quasiment tous les articles existants, en fonction du code H.S. et du pays d'origine de l'article.

HS signifie International Harmonized System (SystÚme international harmonisé), il est administré par l'Organisation mondiale des douanes.

Les 6 premiers chiffres du code HS sont les mĂȘmes dans tous les pays. Chaque pays peut le modifier en rajoutant deux ou quatre chiffres supplĂ©mentaires mais sans changer les 6 premiers chiffres. Le systĂšme de classification des États-Unis pour l'importation, HTS, et l'exportation, Schedule B, Ă©largissent leur portĂ©e de 10 chiffres.

Par exemple, le code H.S 0102.21.0010 est destiné aux animaux mùles de race pure de position 0102 (Bovins vivants), au chapitre 01 (Animaux vivants).

Si vous ne disposez que du nom de votre produit et que vous souhaitez connaütre son code H.S., voici trois moyens simples pour l’obtenir

1. Outil de recherche du code H.S.

Vous avez une recherche rapide de code H.S en ligne grùce à l'outil de recherche de code H.S, vous tapez le mot-clé du produit (ex: chaussures) et sélectionnez ensuite la catégorie de votre produit. Vous obtiendrez alors les 6 premiers chiffres du code H.S.

Recherche code HS

2. Recherche sur USITC

Tapez le mot-clĂ© de votre produit (par exemple : chaussures) dans la barre de recherche du site USITC et vous y trouverez diffĂ©rents codes parmi lesquels vous pourrez choisir le plus adĂ©quat. Faites dĂ©filer la page jusqu'au produit ayant une description qui correspond Ă  votre produit, puis vous obtiendrez en mĂȘme temps le code H.S et le taux de droit pertinent.

recherche HTS (harmonized system)

  1. Vérifiez auprÚs d'un courtier en douane ou d'un transitaire. Il se peut que vous rencontriez des difficultés à identifier le code H.S. exact de votre produit lors de votre recherche.

Il est vivement recommandé de vérifier avec votre courtier en douane ou votre transitaire international pour obtenir le code H.S spécifique, car ce sont eux qui vous aideront à effectuer le dédouanement sans encombre.

Étape 2 : Comment vĂ©rifier le taux de droits de douane Ă  l'importation en ligne ?

La classification HTS peut paraitre trĂšs compliquĂ©e. Si vous auto-classifiez un produit et que la classification est incorrecte, l'erreur peut ĂȘtre coĂ»teuse.

Veuillez noter que vous pouvez avoir une idée du taux de droit de douane d'un produit particulier grùce à votre propre recherche. Le U.S. Customs and Border Protection détermine en dernier lieu quel est le taux de droit de douane correct.

Je vous présente les moyens les plus pratiques pour vérifier le taux en ligne.

  1. Vous pouvez trouver les informations les plus rĂ©centes Ă  propos des taux de droits de douane sur le site Web de la Commission du commerce international des États-Unis (USITC) pour la rĂ©vision du HTS 2019 par chapitre, puis ensuite faites dĂ©filer vers le bas jusqu'Ă  la section oĂč se trouve votre produit et cliquez sur le chapitre qui se rapporte Ă  ce dernier.
  2. Tapez le code H.S que vous obtenez (ex. 6403.19.1000) sur la page de recherche de l'USITC pour vérifier le taux.
  3. Contactez un courtier en douane ou un spécialiste du CBP pour obtenir des informations trÚs spécifiques sur les droits de douane d'un produit particulier en appelant votre port CBP local.

 

Étape 3 : Savoir comment calculer la taxe d'importation

Par exemple, si vous importez des couvertures aux États-Unis par la mer, d'une valeur commerciale totale de 3 000 $, les principaux droits de douane et taxes seront constituĂ©s des Ă©lĂ©ments suivants :

  • Droits de douane : valeur en douane * taux des droits de douane
  • Frais MPF : valeur commerciale * 0,3464 % (pas infĂ©rieur Ă  26,22 $)
  • Frais HMF : valeur commerciale * 0,125%.

La valeur de douane est basée sur la valeur déclarée des marchandises se trouvant sur la facture commerciale, soit 3 000 USD. Pour le taux des droits de douane, vous obtenez le code H.S. du fournisseur : 6301.30.0020, puis recherchez-le sur USITC et vous trouverez donc le taux de 8,4% comme indiqué ci-dessous.

Ensuite, vous multipliez la valeur en douane (3 000 $) par le taux de droits de 8,4 %, vous obtiendrez un droit de 252 $. Toujours selon la formule, vous obtiendrez un MPF de 26,22 $ et un HMF de 3,75 $. En additionnant, vous obtiendrez alors la taxe d'importation totale que vous devez payer, soit 281,97 $.

Avec votre code H.S, une autre façon facile de calculer la taxe d'importation est d'aller sur SimplyDuty pour un calcul automatique. Le seul hic, c'est qu'il n'inclut pas les frais de MPF et de HMF.

Encore une fois, n'oubliez pas que c'est le CBP qui détermine le taux de droit correct.

 

Étape 4 : Savoir si votre produit est touchĂ© par un autre taux de droits de douanes de 25 %

AprÚs les trois premiÚres étapes, vous savez déjà comment vérifier le taux sur USITC. Nous allons maintenant vous montrer comment trouver si votre produit est soumis à un autre taux de 25% en vertu de la guerre commerciale.

Par exemple, le code H.S. 8408.10.00 est destiné pour les moteurs de propulsion marine. Avant cette guerre commerciale, le taux de droit était de 2,5 %. Comme vous le remarquerez ci-dessous, un " / " suit le taux, vous demandant de vous référer à la position 9903.88.01, produits de la Chine, expliquant que le taux actuel est le taux de droit prévu dans la sous-position applicable (2,5 %) plus 25 %, ce qui donne 27,5 %, le nouveau taux de droit.

Avant la guerre commerciale

avant guerre commerciale

 

Pendant la guerre commerciale

durant la guerre commerciale

Dans la description de l'article, vous remarquerez peut-ĂȘtre aussi que la note 20 a) et la note 20 b) sont mentionnĂ©es. Pour vous aider Ă  mieux comprendre le contenu, vous trouverez une explication dĂ©taillĂ©e dans les notes de chapitre, comme ci-dessous :

Note 20(a) des États-Unis

usa note20 a

Note 20(b) des États-Unis

note 20 b USA

Encore une fois, n'oubliez pas que c'est le CBP qui détermine le taux de droit correct.

Astuce DocShipper : Que faire si ne vous ne trouvez pas de " / " dans les résultats de recherche du STS, mais que ces produits sont inclus dans la liste tarifaire ? Nous vous conseillons de rechercher votre produit sous la révision HTS 2019 par chapitre et de vérifier avec votre courtier en douane ou le CBP pour obtenir les informations les plus spécifiques sur les droits de douane.

4. Comment payer la taxe d'importation ? Quand un cautionnement douanier est-il requis ?

La taxe d'importation sera perçue par le U.S. Customs and Border Protection (CBP). Étant donnĂ© la complexitĂ© du processus de dĂ©douanement sur les importations, la plupart du temps, vous pouvez en tant qu'importateur, acheter les services d'un courtier en douane local afin de vous aider Ă  prĂ©parer tous les documents nĂ©cessaires pour la dĂ©claration des marchandises Ă  leur arrivĂ©e.

Un document trĂšs important Ă  mentionner pendant le dĂ©roulement du processus d'entrĂ©e des importations est le formulaire d'entrĂ©e (CBP Form7501), qui va avec la taxe d'importation calculĂ©e de Chine vers les États-Unis. Voici un exemple de formulaire:

formulaire CBP Customs and Border Protection

Le CBP exige que l'importateur dĂ©pose un « cautionnement douanier » si vous importez vers les  États-Unis, Ă  des fins commerciales, des marchandises d'une valeur supĂ©rieure Ă  2 500 $ ou des marchandises assujetties aux exigences d'autres organismes fĂ©dĂ©raux (ex., des armes Ă  feu).

Un cautionnement douanier, aussi appelé cautionnement américain, va assurer au CBP que l'importateur s'acquittera de toute responsabilité financiÚre pour ce qui est des droits de douane, ou des pénalités.

La maniÚre la plus facile d'obtenir un cautionnement douanier est de passer soit par un courtier en douane soit par un transitaire international. Si vous importez des marchandises soumises aux exigences et aux réglementations de la FDA, vous devrez enregistrer les informations sur votre importateur sur le site Web de la FDA.

Vous devrez dans ce cas acheter un cautionnement douanier pour prouver que vous avez les qualifications demandées pour importer ces marchandises. Si vous faites appel à un transitaire, la douane américaine n'acceptera pas l'identification du transitaire pour les importations.

Si vous souhaitez dédouaner les marchandises avec le nom de votre entreprise, vous devez acheter un cautionnement douanier auprÚs d'une agence de cautionnement autorisée par le département du Trésor américain.

Si vous faites appel à un courtier en douane pour dédouaner vos marchandises par l'intermédiaire du CBP, vous pourrez alors utiliser le cautionnement du courtier. Pour obtenir une liste des courtiers en douane agréés, vérifiez au port d'entrée.

5. Quels sont les moyens courants d'éviter ou de réduire la taxe à l'importation ?

Peu importe si vous achetez en grandes ou petites quantitĂ©s, la taxe Ă  l'importation peut encore ĂȘtre un fardeau pour beaucoup de personnes, elles rĂ©flechiront Ă  toutes les façons possibles d'Ă©viter ou de rĂ©duire la taxe durant des transactions commerciales. Vous trouverez ci-dessous les moyens que nous avons pu rencontrĂ© pour rĂ©duire la taxe Ă  l'importation :

a) Situations courantes pour ne pas payer les droits de douanes

Il y a plusieurs situations oĂč il n'est pas nĂ©cessaire de payer la taxe d'importation :

(1) L’exonĂ©ration personnelle. Selon le CBP, il existe une exemption de droits de douane, qui est la valeur totale des marchandises que vous avez le droit de ramener aux États-Unis sans avoir Ă  payer de droits de douane. En gĂ©nĂ©ral, l'exemption personnelle est de 800 $, mais il y a des limites quant au nombre de boissons alcoolisĂ©es, de cigarettes, de cigares ou d'autres produits de tabac que vous pouvez inclure dans votre exemption personnelle franchisĂ© de droits.

(2) Échantillons. Les Ă©chantillons constituent une exception, vos Ă©chantillons sont destinĂ©s Ă  votre Ă©valuation et ne seront alors pas revendus Ă  des fins commerciales. Vous pouvez alors demander Ă  votre fournisseur de mettre les Ă©chantillons Ă  une valeur de 1 $ et de mentionner Ă©galement sur la facture de l'Ă©chantillon " Échantillon sans valeur commerciale ".

(3) Expédition directe. Dans le cas du « dropshipping», les marchandises sont directement livrées soit du fabricant ou du grossiste au client via ePacket ou China Postal Parcel, aucun droit d'importation ne sont facturé ; cependant, le vendeur devra payer l'impÎt sur le revenu et la taxe de vente.

  1. Moyens courants de réduire les droits d'importation (Attention !)

Bien que certaines personnes aient tendance à utiliser ces méthodes dans le but de réduire les taxes d'importation, compte tenu des risques encourus, nous ne vous suggérons pas de les appliquer.

(1) Diminution de la valeur du produit sur la facture commerciale.

Compte tenu d'un certain taux, basé sur la formule de calcul des droits de douane, une façon possible de réduire les droits d'importation est de réduire la valeur déclarée. Comme convenu avec l'importateur, certains fournisseurs vous aideront à mettre une valeur inférieure pour aider l'acheteur à réduire ces droits de douane.

Cependant, si les douanes amĂ©ricaines constatent que la valeur dĂ©clarĂ©e est infĂ©rieure Ă  la valeur rĂ©elle et qu'elle est volontairement rĂ©duite, les douanes imposeront un tarif punitif, peut ĂȘtre pire encore, les marchandises pourraient aussi ĂȘtre dĂ©truites ou renvoyĂ©es au port de chargement.

(2) SĂ©paration de la marchandise en plusieurs lots par courrier international.

Les importations de marchandises d'une valeur supérieure à 2 500 $ requiÚrent une déclaration officielle. Pour certains importateurs, il sera demandé au fournisseur d'envoyer par la poste internationale et de séparer la livraison en plusieurs lots, pour chacun moins de 800 $.

Cependant, soyez prudent et rĂ©flĂ©chissez Ă  deux fois avant de faire cela. L'exemption personnelle ne peut ĂȘtre appliquĂ©e qu'aux marchandises qui accompagnent les voyageurs. Si les douanes amĂ©ricaines constatent que vous faites cela pour rĂ©duire la taxe, l'exemption ne sera pas autorisĂ©e. D'autre part, le coĂ»t total de l'expĂ©dition en express peut Ă©galement ĂȘtre Ă©levĂ©.

(3) Par le commerce intermédiaire ou  commerce d'entrepÎt.

Sous la pression de la politique tarifaire supplĂ©mentaire de 25% sur les importations chinoises, beaucoup de gens souhaitent transiter leurs marchandises dans un pays tiers, pour ensuite les exporter aux États-Unis en utilisant « ce pays tiers » comme pays d'origine, a la place de la Chine, afin d’éviter l'augmentation des droits de douane Ă  l'importation. Toutefois, ce processus comporte encore de nombreux risques et entraĂźnera Ă©galement des coĂ»ts Ă©levĂ©.

DocShipper Sourcing | Approvisionnement - ContrÎle qualité - Logistique

Alibaba, Dhgate, made-in-china... Beaucoup connaissent des sites internet pour s'approvisionner en Asie mais combien tombe sur une arnaque ?! Il est trÚs risqué de payer un fournisseur Asiatique à l'autre bout du monde en se basant uniquement sur des promesses ! DocShipper vous propose des services d'approvisionnement complet intégrant les besoins logistiques : achat, contrÎle qualité, personnalisation, obtention des license, transport...

La communication est importante, c'est pourquoi nous nous efforçons de discuter de la maniÚre la plus appropriée pour vous!

Master Bill of Lading (MBL) VS House Bill of Lading (HBL)

La partie documentaire dans les opĂ©rations d'importation et d'exportation est trĂšs importante. En effet, le moindre document manquant et votre cargaison peut ĂȘtre bloquĂ© en douanes, voire mĂȘme dĂ©truite... Dans cet article, nous allons exposer la diffĂ©rence entre une Master Bill of Lading et une House Bill of Lading.

Lire la suite

7 erreurs courantes avec les transitaires

⚠ 7 erreurs courantes avec les transitaires 🚚

La nĂ©gociation est tout un art. Lorsqu'il s'agit de nĂ©gociations entre les expĂ©diteurs et les transporteur (les transitaires internationaux), il y a beaucoup Ă  gagner, et encore plus Ă  perdre. Faites-le bien et vous crĂ©erez un partenariat solide qui vous bĂ©nĂ©fique sur le long terme ; faites-le mal et vous crĂ©erez le chaos, le stress, la perte de revenus, et peut-ĂȘtre mĂȘme votre emploi / business !

Vous voulez établir des partenariats stables dans le domaine du transport et de la logistique à long terme ? Bien sûr que oui, qui ne le souhaiterait pas ?! Des partenariats solides et mutuellement fructueux en matiÚre de transport et de logistique sont un facteur clé pour obtenir les meilleurs tarifs et des opérations fluide. Les 3PL, les transporteurs de fret et les courtiers profitent également de ce partenariat solide en aidant non seulement à conserver leurs activités actuelles, mais surtout à accroßtre considérablement leurs activités pour les années à venir.

Comment sabotez vos négociations avec votre transitaire ? La réponse pourrait vous surprendre. Voici une liste des sept erreurs que les expéditeurs commettent lorsqu'ils négocient des partenariats de transport et de logistique. Tombez dans ces piÚges et vous avez une grande chance de saboter et réduire l'opportunité pour votre entreprise de créer une synergie stratégique en matiÚre de logistique internationale et qui donnera des résultats réels, mesurables et positifs pour l'avenir.

Chercher le partenariat "gagnant - gagnant"

Au cours des derniÚres décennies, les professionnels du transport et de la logistique ont perfectionné leurs compétences en négociation dans le but d'obtenir la "meilleure offre" possible pour leur client.

Au fur et Ă  mesure que les entreprises continuent de croĂźtre par le biais de fusions et d'acquisitions, il existe un dĂ©sir important d'utiliser la taille de l'entreprise et l'influence du volume des expĂ©ditions pour chercher Ă  obtenir les meilleurs prix lors de leur nĂ©gociation. Bien que les nĂ©gociateurs " principaux " de l'expĂ©diteur aient l'obligation de s'assurer qu'ils obtiennent la meilleure valeur possible pour leurs entreprises, il n'est pas sage pour eux de forcer leur " partenaire " Ă  accepter des conditions tarifaires qui pourrait avoir un impact nĂ©gatif sur le partenaire commercial. Pour qu'il s'agisse d'un vĂ©ritable partenariat sur le long terme, les deux parties doivent tirer des avantages opĂ©rationnels et financiers de cette relation imminente, un " win-win partnership " (un partenariat Gagnant-Gagnant. De nombreuses consĂ©quences imprĂ©vues surviennent lorsque de telles dispositions sont prises, notamment un service inadĂ©quat et , dans de nombreux cas, totalement inacceptable ; l'absence de rĂ©ponse de la part des Ă©quipes opĂ©rationnelles ; la nĂ©cessitĂ© d'augmenter les coĂ»ts pour compenser les pertes sur des dossiers potentiellement mal gĂ©rĂ©. La vraie question est alors de savoir qui a vraiment gagnĂ© dans ce processus de nĂ©gociation ! Rappelez-vous que cet arrangement doit ĂȘtre une "bonne affaire" pour les deux parties !

 

Ne pas avoir de stratégie de sortie

Penser à une stratégie de sortie au début du processus de négociation peut sembler illogique, mais l'expérience nous montre que "rien n'est éternel". Si les choses ne se déroulent pas exactement comme prévu, que devez-vous faire ? Quand avez-vous besoin de faire quelque chose ? Comment et quand réagissez-vous aux signes indiquant que les choses ne sont pas tout à fait correctes dans la relation entre vous et le transporteur ? Ou bien attendez-vous que les choses s'effondrent avant d'agir ? nous ne le pensons pas ! D'autre part, lorsque les choses vont bien, certaines entreprises décident, plusieurs années aprÚs le début d'une relation "normale", de "changer les choses" en transférant leurs activités à l'un des principaux concurrents de leur partenaire commercial actuel. Cela a certainement pour effet de garder tous les concurrents sur leurs gardes. Cela n'augure cependant rien de bon pour la création d'alliances stratégiques à long terme. Il dit notamment au transitaire que tout ce qui nous importe vraiment, c'est d'obtenir les tarifs les plus concurrentiels. En l'absence d'un plan clair pour passer à la vitesse supérieure, que ce soit à la volée ou aprÚs qu'un contrat ait atteint son point de résiliation, les deux parties ont de véritables devoirs. Cela vaut-il la peine de faire ce travail ? Est-ce le bon transitaire pour s'occuper de cette expédition ?

Quelles sont les options qui s'offrent aux deux parties ? Avec tout cela à l'esprit, les entreprises devraient toujours avoir une stratégie de sortie qui tient compte non seulement de la façon de bien sortir d'un partenariat sans incident, mais aussi, quel est le meilleur moment pour le faire, et cela s'applique aux deux parties ...

 

Ne pas formuler d'attentes claires

L'une des principales raisons de l'échec de la création de partenariats stratégiques solides et durables est le fait que l'un des parties ou les deux n'ont pas bien compris toutes les attentes et/ou les capacités du partenariat. Souvent, les partenariats échouent parce que un des 2 parties croit que l'autre a bien compris toutes les attentes à l'égard de la relation. C'est une véritable erreur que les chargeurs, les transporteurs et les prestataires de services logistiques ne devraient jamais laisser se produire. Ne tenez RIEN pour acquis. Demandez, testez, validez et re-testez encore. N'oubliez pas que l'établissement de relations d'affaires durable est un "sport de contact" en continu.

Comment le succÚs de la relation sera-t-il suivi et mesuré ? Qui sera responsable du suivi de la réussite ou de l'échec de la relation en cours ? Un bon point de départ est d'isoler des "metrics" qui vont vous permettre de mesuré l'efficacité en prenant en compte les éléments suivants :

  • Mesures des coĂ»ts et des profits des rĂ©sultats nets et des bĂ©nĂ©fices
  • DĂ©terminer et mettre en Ɠuvre des normes de service (le SOP : Standard Operating Process) ; assurer le suivi et la mesure continue de la conformitĂ© aux normes de service et en faire rapport.
  • Exactitude de la facturation et normes de paiement
  • Services de transport et de logistique exempts d'exception  ; crĂ©ez des mĂ©triques valides et surveillez en permanence
  • Initiatives d'amĂ©lioration continue pour les deux parties
  • RĂ©activitĂ© du reprĂ©sentant des ventes et du service client
  • CapacitĂ©s de production de rapports ; cohĂ©rence, actualitĂ© et exactitude des donnĂ©es
  • VisibilitĂ© et traçabilitĂ© des expĂ©ditions et des transactions
  • Expertise de toutes les parties dans la relation
  • Initiatives de personnalisation et de flexibilitĂ©
  • EZTDBW "Easy to do Business With !", "Facile Ă  faire des affaires avec !"
  • Identifier et mettre en Ɠuvre continuellement des services Ă  valeur ajoutĂ©e
  • Économies annuelles continues et optimisation des services
  • Plans complets de mise en Ɠuvre
  • Exigences et ressources technologiques

 

Ne pas inclure les acteurs clés et prendre des raccourcis

Une erreur classique se produit lorsque l'entreprise ne tient pas compte de tous les parties prenants clĂ©s qui seront touchĂ©s par la relation d'affaires, en particulier dans la phase de prĂ©paration de l'Ă©tablissement du partenariat. Il est important de se rappeler qu'il existe des relations clients internes et externes des deux cĂŽtĂ©s du partenariat envisagĂ©. De plus, l'effet sur ces relations DOIT ĂȘtre pris en compte dans la recherche initiale ET aussi dans le cadre du processus de nĂ©gociation en cours.

Certaines des parties concernées peuvent inclure le service à la clientÚle, par exemple, non seulement pour le transitaire, mais aussi pour l'expéditeur. Que faut-il attendre du point de vue du service à la clientÚle ? Les temps de transit changeront-ils ou y aura-t-il de nouveaux services pour lesquels le client final pourrait avoir besoin d'informations supplémentaires ? Comment ces messages sont-ils transmis au client final ? Comment cette relation imminente affecte-t-elle tous les aspects du service à la clientÚle ? Le département des ventes et du marketing du fournisseur de services sera-t-il tenu de faire appel aux normes locales (au départ et à l'arrivée) pour assurer la satisfaction totale du client ? 

Et ce qui est peut-ĂȘtre le plus important, c'est que les opĂ©rations, tant Ă  l'Ă©chelle de l'entreprise qu'Ă  l'Ă©chelle locale, doivent ĂȘtre intĂ©grĂ©es au processus dĂšs le dĂ©but. Les opĂ©rations doivent clairement comprendre quoi, quand, ou, comment... ce Ă  quoi on peut s'attendre de cette relation d'affaires, le pourquoi, la raison pour laquelle la dĂ©cision a Ă©tĂ© prise d'Ă©tablir la relation et finalement le comment, comment la relation d'affaires affectera leurs opĂ©rations individuelles.

De toute Ă©vidence, la plupart des entreprises sont dĂ©sireuses de mettre en Ɠuvre de nouveaux partenariats le plus rapidement possible afin d'obtenir immĂ©diatement les avantages escomptĂ©s de l'accord de partenariat.

Cependant, de nombreuses entreprises ne comprennent pas les problĂšmes majeurs qui peuvent survenir, la recherche appropriĂ©e n'est pas effectuĂ©e ; deuxiĂšmement, le mauvais partenaire stratĂ©gique est choisi ; et troisiĂšmement, si l'ensemble du processus Ă  mettre en Ɠuvre n'est pas entiĂšrement compris par tous les membres des Ă©quipes de nĂ©gociation des deux cĂŽtĂ©s de la clĂŽture. Vous voyez, en tant qu'ĂȘtres humains, que nous voulons et attendons une satisfaction instantanĂ©e et que cette satisfaction pourrait provenir de la dĂ©claration d'Ă©conomies Ă©normes rĂ©sultant directement de la mise en Ɠuvre d'une nouvelle alliance commerciale, ou d'une augmentation considĂ©rable des revenus pour le fournisseur de services de transport et/ou logistiques. Cependant, cette satisfaction instantanĂ©e peut se transformer en problĂšme si les partenaires s'engagent trop tĂŽt. Il vaut beaucoup mieux retarder le processus de mise en Ɠuvre jusqu'Ă  ce que les deux parties conviennent qu'elles sont totalement d'accord sur tous les aspects de la relation commerciale envisagĂ©e. C'est Ă©galement un problĂšme majeur lorsque les entreprises ne font pas preuve de la "diligence raisonnable" nĂ©cessaire pour trouver les partenaires commerciaux les plus compatibles avec lesquels s'associer dĂšs le dĂ©part. Rappelez-vous que "Ready, Shoot, Aim" (Qu'on pourrait traduire en Français par "Tirer d'abord, viser ensuite") n'est pas la meilleure approche dans ces cas. Oui, nous savons que vous ĂȘtes constamment Ă  la recherche d'Ă©conomies de coĂ»ts, d'augmentation des revenus et d'amĂ©lioration des processus, mais vous devez vous assurer de ne pas prendre de raccourcis qui risquent de vous hanter Ă  l'avenir.

 

Ignorer des détails qui semble "petits"

C'est l'un des aspects les plus critiques de tout partenariat envisagĂ©. Tous les intervenants clĂ©s devraient avoir un accĂšs complet aux plans souhaitĂ©s et Ă  l'information dĂ©taillĂ©e pour assurer le succĂšs de l'alliance. Trop souvent cependant, ce qui semble ĂȘtre un petit dĂ©tail n'est pas toujours pris en compte. Par exemple, qui sera responsable du suivi de la rĂ©ussite ou de l'Ă©chec de l'ensemble de l'exploitation ; les diffĂ©rentes unitĂ©s fonctionnelles sont-elles touchĂ©es par la relation prĂ©vue et, le cas Ă©chĂ©ant, qui, dans chaque division, sera chargĂ© de suivre l'exploitation et de signaler le succĂšs ou l'Ă©chec Ă  la direction gĂ©nĂ©rale ; a-t-on informĂ© les comptes fournisseurs qu'un nouveau fournisseur avait Ă©tĂ© ajoutĂ© ? Du cĂŽtĂ© des fournisseurs de services, le service du crĂ©dit a-t-il terminĂ© son enquĂȘte pour s'assurer que ce nouveau client ne constitue pas un risque de crĂ©dit majeur ? Tout cela semble fondamental, et c'est le cas, mais vous seriez surpris de voir combien de fois des dĂ©tails apparemment minimes sont en fait nĂ©gligĂ©s.

Nous avons Ă©galement Ă©tĂ© tĂ©moins Ă  de trop nombreuses occasions oĂč, une fois la phase de " nĂ©gociation " du processus achevĂ©e, l'un ou l'autre des parties a supposĂ© que tous les avantages contractuels antĂ©rieurs seraient conservĂ©s, mais que lorsque le " nouveau " contrat Ă©tait soumis, certains de ces avantages n'Ă©taient plus disponibles. Donc, dans ces cas-lĂ , ce qui semblait ĂȘtre un petit dĂ©tail est devenu un GRANDE problĂšme. Un mot de mise en garde
 Bien vĂ©rifier, "la confiance n'exclue pas le contrĂŽle !"

N'oubliez rien ni personne dans votre processus de nĂ©gociation, ou certainement pendant la phase de mise en Ɠuvre. Plus important encore, il faut continuellement poser des questions Ă  tout les parties impliquĂ©s dans le processus pour valider le fait que rien n'a Ă©tĂ© laissĂ© au hasard.

 

S'engager trop tĂŽt

Les experts en vente de tous les secteurs vous diront : "Les gens ne veulent pas ĂȘtre vendus, ils veulent acheter." Essentiellement, ce que cela signifie pour les expĂ©diteurs Ă  la recherche de fournisseurs de services de logistique pour leurs entreprises (en supposant qu'ils croient avoir trouvĂ© le bon partenaire), ils seront impatients de s'engager immĂ©diatement et de faire avancer la relation. Cela peut et sera toujours un problĂšme majeur pour les deux parties si le mauvais fournisseur de services est choisi et vice-versa entre l'expĂ©diteur et le transitaire.

Comment saurez-vous si c'est le bon partenaire ? C'est là qu'un bon "sixiÚme sens" sera utile. Ces processus de négociation du transport et de la logistique prennent souvent plusieurs mois entre la date de début et le lancement des opérations, en passant par la finalisation des négociations et l'exécution du contrat final. Au cours de ce long processus, une entreprise peut se sentir à l'aise ou mal à l'aise pour un certain nombre de raisons. Mais avant de signer, il faut "maintenant" faire appel à ce sixiÚme. Nous croyons vraiment, et nous sommes sûrs que vous serez d'accord, que l'instinct est en fait précis plus précis que ce que l'on peut penser. Vous savez de quoi nous parlons ; dans les premiÚres étapes de la conversation, l'une ou l'autre partie entend quelque chose qui la met mal à l'aise. Mais ils ont juste laissé les choses aller. Eh bien, c'est le moment de régler le problÚme avant qu'il ne soit trop tard.

Pour donner une idée des problÚmes qui surviennent lorsque l'on s'engage trop tÎt sans faire preuve d'une diligence raisonnable, voici une histoire vécue qui prouve notre point de vue. Nous avons récemment aidé un client à lancer un processus d'appel d'offres pour du transport de lots de produits au Canada. D'aprÚs notre analyse comparative initiale, nous avions prévu que notre client réduirait ses frais annuels de transport d'environ 40 %. Tous les transporteurs actuels et préqualifiés ont reçu une date limite pour soumettre leurs propositions de prix. Nous avons analysé chaque proposition et nous avons fait nos recommandations à notre client. Cependant, il y avait un petit point de friction ; un de leurs transporteurs nationaux actuels n'a pas présenté d'offre à temps. Pourquoi ? Juste un oubli ? N'ont-ils pas voulu soumissionner pour une raison précise ? Savaient-ils quelque chose que nous ignorions sur le compte de ce client ?

Eh bien, il s'avĂšre que des semaines aprĂšs que nous ayons fait nos recommandations Ă  notre client, ce transporteur est revenu avec une proposition de prix trĂšs agressive (plus compĂ©titif que tous les autres prestataires Ă  20 centimes prĂȘt). Eh bien, notre sixiĂšme sens nous a dit que ce transporteur ne pouvait pas fournir Ă  notre client le niveau de service qu'il exigeait aux niveaux tarifaires proposĂ©s. Malheureusement, notre client y a vu une excellente occasion d'Ă©conomiser un peu plus d'argent. Ainsi, contre notre avis, le client a conclu un contrat avec ce transporteur sans prendre le temps d'Ă©valuer nos prĂ©occupations et les rĂ©percussions que cette dĂ©cision aurait sur son entreprise. Inutile de dire que, trois mois aprĂšs le dĂ©but du processus, notre client a reçu de nombreuses plaintes de livraison en retard de la part de ses clients et, pour couronner le tout, il reçoit Ă©galement des rĂ©trofacturations de la part de plusieurs de ses clients dĂ©taillants pour ces livraisons en retard. Dans ce cas, notre "instinct" Ă©tait correct.

Les expéditeurs et leurs homologues fournisseurs doivent se poser plusieurs questions tout au long du long du processus :

  • Cette relation est-elle bonne pour TOUTES les parties ?
  • Est-ce le bon partenaire pour MON entreprise ?
  • Cette relation apportera-t-elle une valeur significative Ă  TOUT les parties ?
  • Cette relation aura-t-elle un effet nĂ©gatif sur MES clients ?
  • Suis-je Ă  l'aise avec mon "INSTINCT ?"

Si la rĂ©ponse Ă  l'une de ces questions est NON, interrompre immĂ©diatement les nĂ©gociations. Mettez le processus en attente. Prenez du recul et analysez pourquoi vous avez maintenant ces doutes. Imaginez que si vous n'ĂȘtes pas Ă  l'aise pendant la phase de nĂ©gociation du processus, vous ne serez certainement pas Ă  l'aise de conclure un contrat Ă  long terme.

 

Se concentrer sur l'argent et oublier le service

Combien de fois avez-vous vu une mauvaise entente négociée avec les mauvais partenaires, pour les mauvaises raisons ? Nous ne savons rien de vous, mais nous avons vu ce scénario se dérouler année aprÚs année dans de nombreuses entreprises. Souvent, les sociétés se concentrent uniquement sur les coûts nets et oublient totalement l'aspect service et support de la relation prévue. Souvent, ces décisions sont motivées par la direction qui exige une amélioration des résultats nets grùce à des réductions de coûts. Bien que nous comprenions certainement la nécessité de cette orientation, le véritable problÚme pour les entreprises est que le service et le soutien l'emportent TOUJOURS sur les coûts.

Certains pourraient soutenir ce fait, mais ils ne peuvent l'appuyer. Pourquoi cette question ? Parce qu'il y a des coĂ»ts supplĂ©mentaires importants que les expĂ©diteurs, les transporteurs et les fournisseurs de services logistiques absorbent lorsque le mauvais partenaire a Ă©tĂ© choisi. Le problĂšme majeur est cependant que trĂšs peu d'entreprises suivent ces coĂ»ts supplĂ©mentaires ou mĂȘme savent comment gĂ©nĂ©rer les informations nĂ©cessaires pour calculer ces coĂ»ts supplĂ©mentaires. Voici quelques exemples Ă  digĂ©rer :

  • Combien coĂ»te le remplacement d'un client en raison d'un mauvais service rendu par un transitaire ?
  • Quels sont les coĂ»ts associĂ©s Ă  l'ouverture d'un appel d'offre parce que la relation actuelle ne fonctionne pas ?
  • Quel est le coĂ»t du transfert d'un inventaire d'un 3PL Ă  un autre en raison de l'Ă©chec d'un partenariat ?

Ce ne sont là que quelques exemples, bien sûr ; la liste n'est pas exhaustive. Quelles sont donc les clés du succÚs dans l'établissement de relations axées sur le service et le soutien, tout en permettant de réaliser des économies de coûts ?

  1. Évaluez d'abord et avant tout les besoins de votre entreprise ; et nous voulons dire COMPLÈTEMENT !
  2. Ne cherchez que des partenaires qui peuvent PARFAITEMENT répondre à tous les besoins de votre entreprise.
  3. Assurez-vous que vos partenaires sont ceux en qui vous avez une CONFIANCE totale pour mener Ă  bien la relation Ă  long terme.
  4. La pratique de la "DUE DILIGENCE" permet aux deux parties de conclure une alliance stratégique fructueuse et rentable.
  5. Les nĂ©gociations en matiĂšre de transport et de logistique sont complexes. N'oubliez pas qu'en Ă©vitant les piĂšges courants, vous pouvez ÉCONOMISER du temps, de l'argent et beaucoup de maux de tĂȘte.
  6. Et, plus important encore, assurez-vous que vos partenaires comprennent que vous ĂȘtes un partenaire stratĂ©gique bien informĂ© parce que vous avez fait TOUS vos devoirs.

Pour en savoir plus information? Envisagez d'appeler l'un de nos professionnels de la logistique chevronnés. Les conseils sont gratuits et nous aimerions vous les transmettre !

Conseil DocShipper : Nous vous aidons sur l'ensemble de la procédure d'approvisionnement alors n'hésitez pas à nous contacter si vous avez la moindre question !

DocShipper Sourcing | Approvisionnement - ContrÎle qualité - Logistique

Alibaba, Dhgate, made-in-china... Beaucoup connaissent des sites internet pour s'approvisionner en Asie mais combien tombe sur une arnaque ?! Il est trÚs risqué de payer un fournisseur Asiatique à l'autre bout du monde en se basant uniquement sur des promesses ! DocShipper vous propose des services d'approvisionnement complet intégrant les besoins logistiques : achat, contrÎle qualité, personnalisation, obtention des license, transport...

La communication est importante, c'est pourquoi nous nous efforçons de discuter de la maniÚre la plus appropriée pour vous!